Marketing sportifMédia

Droits TV pour la ligue 1: Panorama de ce qui va changer dès 2020

L’appel d’offres pour l’attribution des droits TV de la ligue 1 pour la période 2020 – 2024 sera lancé avant la fin de l’été.
D’ici là, le Directeur Général de la LFP, Didier Quillot a d’ores et déjà fait part des changements qui interviendront dans l’organisation des matchs.

Tour de terrain des questions encore non réglées et des quelques certitudes.

Une négociation à 1 milliard ?

Les diffuseurs versent actuellement un peu plus de 780 millions aux diffuseurs télé, Canal + et beIN Sports pour la diffusion des droits télé.
L’objectif affiché pour le prochain acte des négociations: 1 milliard d’euros. Cela permettrait de se rapprocher des ligues allemandes, italiennes, espagnoles et anglaises.
Pour rappel, la Premier League a déjà explosé le plafond des 2 milliards et la ligue espagnole a atteint le milliard d’euros.


Un contexte favorable ?

Le championnat a, cette saison, vu l’arrivée de Neymar et MBappé, le prodige français, rester dans notre championnat en signant tous deux au PSG.
Le premier effet a été une augmentation de 25% des audiences de la chaînes cryptée pour son match-phare du dimanche soir.
Une information qui ne sera pas passée inaperçue du côté de la Ligue.


Qui à la diffusion ?

Les deux acteurs historiques Canal et beIN Sports seront de la partie, accompagnés de RMC Sport, nouvel entrant.
Autre nouvel acteur, pas encore confirmé, une tiercé entité, qui pourra se manifester pour sous-licencier les matchs diffusés.
En revanche SFR ne sera très vraisemblablement pas de la partie, préférant se concentrer sur la Ligue des Champions.
Ce qui est certain, c’est que Canal et BeIN jouent très gros.
Canal qui voit régulièrement son nombre d’abonnés diminuer, déjà privé de Premier League et dès la saison prochaine de Ligue des Champions subirait un coup très sévère et aurait les pires difficultés à motiver ses abonnés à rester.
Quant à beIn Sports, en pertes financières régulières, une éviction du marché de la Ligue 1 pourrait être fatale.


Changements d’horaires

S’il y a bien une certitude, elle concerne les horaires de diffusion des rencontres.
Mais attention, car les cases vont bouger.

Ce qui ne change pas:
Le vendredi: La Ligue 1 conserve sa case traditionnelle.
Le dimanche: Là non plus, pas de changement à noter pour l’élite, les 2 matchs de 17h et le Prime Time de 21 h00 ne bougent pas.

Ce qui va changer:
Le samedi, un seul match est conservé en Prime Time, à 21h00.
LE changement a lieu le dimanche:
Désormais, le calendrier de la journée va commencer à 13 h avec un premier match, suivi d’un second à 15h00, puis un multiplex (ex multiplex du samedi) à 17h00 avec 4 matchs.

Pour la ligue 2, ça va bouger aussi:
Le multiplex passe le samedi à 19h00, 8 matchs seront programmés, il suivra un premier match diffusé à 15h00.
Le match premium du lundi soir, lui, ne bouge pas, programmé à 20:45

 

Les changements d’horaires de diffusion répondent aux exigences de diffusion du marché asiatique (+ d’1,5 millions de téléspectateurs pour le test PSG-Nice d’il y a quelques mois) et à la volonté de la Ligue d’avoir plus de monde au stade, un public nouveau (familles, femmes, jeunes).
La ligue 1 se calera ainsi sur un modèle de diffusion déjà éprouvé par nos voisins italiens et espagnols.

Réponse finale de cet attribution avant la fin de l’été.

 

#Droits TV; #MarketingSportif

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *